Surdoué QI

Sommaire

On associe toujours surdouance et QI. C’est à la fois vrai et faux. C’est vrai seulement si le test est bien fait, dans certaines conditions qui rendent le bilan fiable. Car la détection de la surdouance ne se résume pas à un test de QI, comme nous allons le voir dans cette astuce.

Surdoué QI : le bilan

Pourquoi faire un bilan ?

Le bilan a au moins 2 objectifs :

  • légitimer une demande de changement de classe auprès des enseignants de l’Éducation nationale quand un enfant s'ennuie à l'école ;
  • permettre de comprendre les difficultés de l’enfant etfavoriser un changement de regard de l’entourage.

Comment faire un bilan et un test de QI fiables ?

D'abord, il faut prendre contact avec un psychologue formé et équipé pour faire passer des bilans psychologiques de précocité, sachant que :

  • tous ne le sont pas, loin de là ;
  • l’Éducation Nationale ne reconnaît que certains types de tests, et ceci, uniquement dans une certaine version (souvent la dernière version des tests) ;
  • il faut donc bien prendre le temps de vous renseigner avant d’aller voir le psychologue le plus proche de chez vous !

Remarque : il est très important que le test soit fiable, car un résultat erroné peut avoir des conséquences dramatiques pour les personnes qui le font et leur entourage. Ils ne bénéficieront pas alors de la prise en charge dont ils auraient besoin.

Bilans et tests de QI pour surdoués : aspects pratiques

Prix et remboursement

Sachez que :

  • Ces bilans sont payants et généralement non remboursés.
  • Certaines mutuelles en prennent en charge une partie, elles sont rares.
  • Les centres CMP/CMPP des villes proposent parfois de réaliser ces tests, ce qui présente un avantage indéniable pour les parents : c’est gratuit ! Mais de nombreux parents ont été déçus quand ils ont réalisé que ces centres, en général, ne sont ni formés ni compétents pour le faire, ce qui fausse grandement les résultats et peut avoir des conséquences déplorables.

Concrètement, comme se passe le bilan ?

Un bilan psychologique comprend :

  • un test psychométrique (qui est appelé "test de QI") ;
  • des tests de personnalité.

Quels sont les tests de QI pour surdoués reconnus ?

En France, l’Éducation Nationale ne reconnait que 2 tests de QI :

  • l'échelle de Wechsler, qui existe en 3 versions selon l'âge : Wppsi, Wisc, Wais ;
  • le K-ABC.

Bon à savoir : les tests de l’échelle de Wechsler sont les plus répandus. Ce sont ceux qu’utilisent la plupart des psychologues spécialisés dans la prise en charge des enfants surdoués, qualifiés aussi de précoces ou "à haut potentiel".

Précisons aussi que :

  • Le WPPSI est la forme pré-scolaire du test. Il s'adresse aux enfants de l'âge de 2 ans & 6 mois, à 7 ans & 3 mois.
  • Le WISC concerne les enfants de 6 ans à 16 ans & 11 mois.
  • Le WAIS s'adresse aux jeunes & aux adultes, de 16 ans à 79 ans & 11 mois.
  •  Certains enfants, compris dans la fourchette 6 ans / 7 ans & 3 mois, peuvent aussi bien passer le WPPSI que le WISC, mais dans ce cas-là, il est toujours préférable de passer un WISC.

Pour en savoir plus :

  • Le fait d'être un enfant surdoué ou précoce, aux capacités exceptionnelles : une chance ou une difficulté ? Réponse dans notre page.
  • Comment définir le quotient intellectuel (QI) et que mesure-t-il ?
  • Pour obtenir un poste, vous pensez être soumis à des tests de recrutement. Téléchargez gratuitement nos conseils pour les réussir.

Ces pros peuvent vous aider