Bulletin trimestriel : bien le lire pour bien le comprendre

Sommaire

Le bulletin trimestriel d'un enfant ne se résume pas à ses notes. Celles-ci doivent en effet être mises en perspective avec la moyenne de la classe, les appréciations et autant de variables qu'il existe de classes différentes !

Bulletin trimestriel : connaître le niveau de la classe

Outre les notes et la moyenne de l'élève, le bulletin trimestriel indique également son rang ainsi que quelques statistiques :

  • Souvent, de petits graphiques indiquent la moyenne la plus haute, celle la plus basse et la moyenne de la classe.
  • Ces éléments permettent de mieux situer son enfant par rapport au niveau général : un douze de moyenne est en effet plus honorable dans une classe où la moyenne est de 9,5 que dans une où elle est de 16.

Bon à savoir : le niveau de la classe est parfois très lié à l'ambiance générale. C'est pourquoi il est utile de compléter la lecture du bulletin trimestriel avec celle du compte rendu du conseil de classe.

Prendre en compte les appréciations des professeurs

Chaque professeur ajoute une appréciation pour sa matière. Il convient d'en prendre compte car celle-ci peut être encourageante.

En effet, 12 de moyenne avec « des efforts, continuez » doit être plus valorisé que 13 de moyenne avec « un net relâchement et trop de bavardages ce trimestre-ci » !

Les commentaires permettent de se faire une idée du niveau de l'enfant dans chaque matière mais aussi de son comportement. S'il est attentif mais qu'il a de mauvais résultats, le problème est peut-être indépendant du cadre scolaire. Discutez avec lui !

S'intéresser aux bulletins des autres trimestres

Si c'est le premier trimestre et que le professeur a changé par rapport à l'année dernière, on peut se dire que les méthodes d'enseignement et les modes de notation ont changé eux aussi. Il est donc parfois difficile d'évaluer la situation dans sa globalité.

En revanche, à partir du deuxième trimestre et / ou si le professeur est le même que l'année précédente, on peut juger de l'évolution de son enfant.

  • Quelques incidents de parcours peuvent arriver mais quand la moyenne présente une nette cassure, il faut s'y intéresser et tenter de comprendre ce qu'il se passe.
  • Au contraire, toute progression si elle est constante (et même si elle est faible) doit faire l'objet d'encouragements !

Bon à savoir : n'oubliez pas que la progression est le but principal de l'enseignement, et non la notation. Ce système crée depuis très longtemps une hiérarchie entre les élèves mais chacun étant différent, il est compliqué de le comparer à ses camarades dans la mesure où les intérêts et les efforts seront inégaux d'un enfant à l'autre. De la même façon, vos compétences et votre valeur ajoutée sont différentes de celles de vos collègues !

Pour soutenir votre enfant dans sa scolarité :

Ces pros peuvent vous aider